infosarthrose

Just another WordPress.com site

Silice / silicium

Le silicium est, avec l’oxygène, le 2ème élément le plus présent sur Terre, puisque ses combinaisons représentent plus de 75% du poids de la croûte terrestre.

L’organisme d’un adulte moyen contient environ 20 grammes de silice. En vieillissant, le corps perd de la silice.

En tant qu’oligo-élément, il se charge de nombreuses fonctions dans l’organisme, la plus importante étant sans conteste la formation du tissu conjonctif, ce qui explique son influence sur la peau, les cheveux et les ongles. D’autre part, l’acide silicique est une substance nutritive et anabolique du stroma de l’os, du cartilage et des dents. Mais il est aussi déterminant dans la fixation de l’eau dans nos cellules. Or, l’importance d’une bonne hydratation n’est plus à démontrer puisqu’elle garantit aux cellules une nutrition suffisante, qu’elle contribue à l’élasticité des vaisseaux sanguins, prévient accessoirement les rides, favorise la digestion et a une action anti-inflammatoire naturelle.

Lorsque l’apport d’acide silicique par l’alimentation est déficient, le tissu conjonctif est relâché et fragilisé, des fractures peuvent se répéter, la peau devient terne et pâle, des impuretés cutanées provoquent des démangeaisons, les cheveux sont fourchus, les ongles cassants, les dents et les gencives sont sujettes à problèmes, les tendons et les ligaments sont fragilisés, une tendance aux infections et un état de faiblesse s’installent, ainsi qu’une certaine frilosité.

L’acide silicique maintient donc l’organisme en bonne santé à plusieurs niveaux. Il agit positivement sur le déroulement de nombreuses pathologies comme l’artériosclérose et la tension artérielle qui, avec l’âge, vont en augmentant. Mais il améliore aussi des symptômes qui accompagnent une fragilité du tissu conjonctif comme les varices.

L’acide silicique entre également en ligne de compte comme mesure de soutien dans le traitement de l’ostéoporose. Son pouvoir analgésique est puissant. Associé au calcium, il peut même agir préventivement contre cette affection et renforcer le bon état des os. Il est en effet capable de stocker le calcium dans les os et, de ce fait, de renforcer la structure du tissu.

Enfin, dans les problèmes de peau, il calme irritations, démangeaisons, boutons, eczéma, escarres, écorchures, morsures, brûlures par ébouillantage, piqûres d’insectes et coups de soleil.

Le silicium est donc vital et doit être apporté régulièrement à l’organisme de toute personne désirant rester en bonne santé mais, a fortiori, aux personnes âgées, aux femmes enceintes, aux enfants en pleine croissance, aux sportifs, aux surmenés et aux malades chroniques.

 

Les différentes formes de silicium

La silice minérale : le silicium « Si », forme sans atome de carbone, constituant 37% de la croûte terrestre, est présent en haute concentration dans divers minéraux (granit, améthystes, obsidiennes …).

Le dioxyde de silicium : au contact avec l’oxygène, la silice minérale s’oxyde et devient le SiO2. La silice colloïdale est d’origine minérale ou synthétique et contient 98% de dioxyde de silicium (SiO2) en suspension dans l’eau (SiO2 + H2O). Cette forme de silicium n’est pas la plus facilement absorbable par l’organisme.

La silice organique (Silanols) et le Monométhylsilanetriol : dans la nature, nous trouvons la silice organique transformée d’une façon naturelle par des micro-organismes et d’autres procédés comme les diatomées. Rappel historique : dans les années 1975, Mr Loïc Ribault découvre le silicium naturel dans les grains de sable qui sont transformés ensuite par des diatomées en silice organique. En collaboration avec des thérapeutes, il utilise celui-ci jusqu’en 1982. Il rencontre alors Mr Duffaut pour la mise au point d’une nouvelle molécule chimique de silicium organique synthétique, le Monométhyl –silane-triol, fabriqué par la pharma-industrie et issu de la pétrochimie, utilisé par la suite dans la plupart des silices organiques. Issue de la chimie organique, cette forme comprend au moins 1 atome de carbone dans sa molécule. Cette molécule de silice, issue de la pétrochimie, est interdite depuis le 1er janvier 2010 par la Répression des Fraudes pour une utilisation interne. Le groupe scientifique a conclu qu’il n’existait actuellement aucune preuve expérimentale démontrant la conversion du monométhylsilanetriol en acide orthosilicique, seule forme de silice assimilable par le corps humain. Compte tenu de l’absence de données fiables sur la biodisponibilité du silicium provenant du monométhylsilanetriol et sur sa toxicité, le groupe n’a pas pu évaluer la sécurité et la biodisponibilité du silicium provenant de cette source. A cette date, toutes les silices buvables contenant cette molécule ont été interdites. Cette forme de silicium est encore tolérée dans la cosmétique non bio sous forme de gel ou d’autres formes galéniques.

Aujourd’hui, la pharma-industrie fabrique également l’acide ortho-silicique d’une façon concentrée et synthétique et le stabilise par de la choline. Depuis l’interdiction du monométhylsilanetriol, beaucoup de fabricants le remplacent par l’acide orthosilicique stabilisé avec du chlorure de choline. Malheureusement, comme à l’époque du monométhylsilanetriol synthétique, certains étiquetages continuent à être fantaisistes et perturbants pour le consommateur en parlant de silice « bioactivated, biogénique, organique … ».

La silice d’origine végétale ou naturelle : l’acide orthosilicique Si(OH)4

La silice minérale est transformée par les racines de plantes grâce à un procédé naturel vers une silice végétabilisée : l’acide orthosilicique Si(OH)4 pour être transportée dans le milieu naturel. Cette silice est hydrosoluble et biodisponible. C’est la seule source de silicium facilement assimilable pour l’homme. Plusieurs plantes en contiennent d’une façon naturelle à doses très concentrées : l’ortie, le bambou, la prêle, le cassis … Toute partie de la silice absorbée en excès est évacuée par le système rénal qui peut être endommagé par l’utilisation prolongée d’une silice difficilement assimilable.

La biodisponibilité est la capacité d’un élément à être assimilé et utilisé par l’organisme humain. Les silices minérale, colloïdale et organique synthétisées sont les moins assimilables car étrangères à l’être humain. Les silices végétale et organique, issues de la nature sans être synthétisées, sont les meilleures silices car les seules facilement assimilables par l’organisme humain.

 

Quelles quantités de silicium ?

 Certains laboratoires affichent des taux de silice défiant toute concurrence, privilégiant l’argument de la concentration de leur produit à celui de sa qualité ou utilisent des labels évoquant le bio afin de cacher leurs origines synthétiques. Il existe sur le marché des produits titrés de 1000 à 2000 mg de silicium par litre. Il s’agit de silices synthétisées issues de la pétrochimie en haute concentration et, par conséquent, difficilement assimilables par l’organisme humain, qui peut avoir à lutter contre cet apport trop important, le considérant comme une agression, avec le risque d’une perturbation importante du métabolisme. L’AFFSA, pour sa part, insiste sur le fait que l’absorption intestinale du silicium dépend de la forme et de la structure du silicium ingéré. Par conséquent, l’AFSSA met en garde contre une dose journalière trop élevée mettant en cause les équilibres physiologiques naturels, les mécanismes souvent complexes du maintien de l’homéostasie et la régulation de la composition du milieu intestinal.

Une réponse à “Silice / silicium

  1. BRUNET mars 24, 2013 à 3:24

    bonjour-oui,le monométhylsilénatriol est interdit par l’Union européenne dans le silicium buvable. Mais, connaissez-vous un labo, HORS de l’U.E. qui produit du silicium organique parfaitement bioassimilable, associé à la nécessaire molécule de carbone? Bien sûr,sans parabens et autres composés inutiles ou risqués pour l’organisme?merci pour le groupe de nombreux seniors que nous sommes. cordialement-Nathan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :